On vit vraiment une époque formidable !

En tant qu’ancien employé des PTT (j’ai distribué le courrier pendant 4 étés lorsque j’étais étudiant) j’avais une haute idée de la qualité du service. Hélas, depuis j’ai dû en rabattre constatant au fil du temps et de la privatisation de ce service public que la qualité de la distribution du courrier se détériorait. Non seulement, je reçois mon quotidien par paquet de 2, voire de 3 ou 4, ce qui rend les nouvelles fraiches un peu fanées et m’amène à envisager la suppression de mon abonnement et son achat en boutique ; mais en plus je viens de recevoir mardi 17 août une lettre postée de Cannes le 6 août ! soit 11 jours pour faire le trajet de Cannes à la Bocca : c’est presque aussi performant que le 22 à Asnières de Fernand RAYNAUD.

Cependant cela n’est pas très étonnant puisque le centre de tri des Alpes Maritimes a été supprimé et que le courrier transite automatiquement par Toulon (bonjour l’empreinte carbone !). Il est vrai qu’un département comme les Alpes Maritimes avec 1 million de résidents et au moins le double pendant la saison touristique n’a pas un débit de courrier suffisant pour justifier un centre de tri local. Ce sont là de bien étranges économies et en tous cas cela n’incite pas à continuer d’utiliser ce service public qui préfère privilégier ses activités bancaires au détriment de la collecte et de la distribution du courrier. Scandaleux !