LREM droite dans ses bottes, dans le déni total !

Comme pour les autres propositions de l’opposition de gauche, la majorité LREM a refusé de rétablir l’ISF et d’augmenter le SMIC proposés par les parlementaires communistes hier à l’assemblée nationale. Aux prétextes fallacieux des risques d’une fuite des riches à l’étranger et d’un frein sur l’emploi pour la compétitivité des entreprises, arguments dont des études récentes (notamment de l’OFCE) montrent qu’ils sont de pure invention. La majorité va même jusqu’à accuser les élus communistes de vouloir une augmentation des impôts au moment où les français expriment un ras le bol fiscal. C’est là faire peu de cas de la demande constante sur les ronds-points comme dans les réunions du grand débat de plus de justice fiscale. Et la proposition  des parlementaires communistes visait en passant de cinq à neuf tranches pour « moins faire payer les classe populaires et les classes moyennes, et plus faire payer les gros et très gros revenus ». Foin de tout cela. Cela en dit long sur la manière dont vont être prises en compte certaines remontées du grand débat.

Alors que le gouvernement refuse la suppression du CICE qui a montré son inefficacité (111 milliards d’euros pour 100 000 emplois créés ou préservés) ; une étude d’ATTAC entre 2010 et 2017 montre, en valeur absolue,  que pour ce qui concerne les sociétés du CAC 40, et  alors que les choix étaient les même que ceux de ce gouvernement :

  • Les impôts ont baissés de 6.4%
  • Les bénéfices ont augmentés de 9.3%
  • Les dividendes ont augmentés de 44%
  • Les effectifs ont baissés de 20%

Selon une autre étude (OXFAM) entre 2008 et 2018 le nombre de milliardaires est passé de 1125 à 2208 soit une augmentation de 49 %. De plus ces 2208 milliardaires ont vu leur fortune croitre de 12% en 2017 et d’autant en 2018.dans le même temps la « fortune » de la moitié la plus pauvre de l’humanité a baissé de 11%.

La concentration de la richesse mondiale dans les mains de quelques-uns s’accroit : en 2018 26 milliardaires possèdent autant que la moitié la plus pauvre. Ils étaient 42 en 2017 et 61 en 2016. En France 8 milliardaires possèdent autant que les 30% de français les plus pauvres.

C’est au niveau des inégalités du patrimoine que les différences sont le plus marquées :

  • Le patrimoine médian des ménages français est de 114 000 €
  • Celui des ouvriers non qualifiés de 16 400 €
  • Celui des employés de 24 800 €
  • Celui des cadres supérieurs de 205 000 €
  • Celui des professions libérales de 380 000 €
  • Celui des agriculteurs de 500 000 €

On voit bien que les « inégalités de patrimoine sont les plus importantes et les plus structurantes » comme l’a rappelé Jean Paul DUFREGNE et la suppression de l’ISF n’a fait que les accroitre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.