A MANDELIEU aussi certains sont « trop intelligents et trop subtils » !

Suite à notre appel au rassemblement devant la poste de La Napoule la mairie de Mandelieu via Nice Matin nous accuse de « récupération politique de bas étage », puis se dédouane totalement de la situation qui est faite aux usagers de la Poste et enfin concernant une demande d’une salle municipale pour que le collectif puisse y organiser une réunion publique, la ville répond que suite à une délibération du conseil municipal les salles municipales ne peuvent être utilisée que par les associations interdisant donc leur utilisation politique.

Voici notre réponse :

A la tête de la « ville de Mandelieu » se trouvent des politiciens de très  « haut niveau ». Au point qu’ils puissent se permettre de mépriser des exigences populaires élémentaires et les forces sociales et politiques qui les portent dont s’honore de faire partie le PCF. Il en est ainsi d’une peccadille à savoir la défense des services publics de proximité et notamment celui de la Poste. Pour ce qui  nous concerne, nous allons poursuivre, n’en déplaise à ces esprits de « haut niveau » que l’Ancien Régime ne renierait pas. Que ce soit pour la Poste, l’école, la Justice, la Santé, et bien d’autres encore, la barricade n’a que deux côtés et  nous sommes au quotidien auprès et avec ceux qui luttent pour une société plus juste et équitable.

Concernant plus directement les bureaux de Poste de la Napoule et de Capitou, s’il est vrai que c’est la Poste qui en a décidé la fermeture. Nous sommes convaincus, dans le cadre d’une négociation globale sur l’ensemble du service postal communal, intégrant les représentants des salariés, qu’il aurait été possible de parvenir à un accord plus favorable aux usagers.

Mais, peut être que la société La Poste était en position de force vis-à-vis de la ville en regard de l’opération immobilière réalisée à l’emplacement ancien des locaux du bureau du centre-ville. Pour gagner du temps sur la libération de cet espace, a-t-il fallu accepter la fermeture des deux bureaux ? Comment le savoir puisque les négociations sont restées entre les murs calfeutrés de responsables politiques de « haut niveau » et de dirigeants « éminents » d’un Service Public qu’ils mettent à mal ?

 En tous cas aujourd’hui le résultat est là et ce sont les usagers qui trinquent quoiqu’en prétende « la ville ». Les habitantes et habitants de la Napoule et de Capitou vont devoir faire attendre au bureau central pour réaliser les opérations que les agents municipaux ne pourront effectuer pour eux. On n’arrête pas le progrès !

Enfin, quant à l’utilisation des salles municipales, il est donc établi que les réunions tenues par le Maire de Mandelieu n’ont rien à voir avec la politique puisqu’il peut, lui, les utiliser. C’est là une bien étrange conception de la démocratie.