Le député Brochand ne sait plus où il habite…

 

Classé par le magazine Capital comme l’un des députés les moins actifs, Bernard Brochand aurait-il décidé de mettre les bouchées doubles ? Ou s’agit-il de faire oublier son actualité judiciaire chargée puisque le député de Cannes passera prochainement devant le tribunal correctionnel : le pauvre avait oublié pendant des années de déclarer au fisc et dans sa déclaration de patrimoine un million d’euros planqués en Suisse !

Toujours est-il que l’élu pose au ministre de la Cohésion des Territoires une question écrite sur l’application de la loi SRU dans les communes des Alpes Maritimes : rappelons que cette loi de justice sociale impose que le parc immobilier de chaque ville comprenne au moins 25% de logements sociaux. Bernard Brochand exige un moratoire pour le 06. Pourtant, des villes comme Le Cannet, Mandelieu, Grasse, Cannes, Antibes, Cagnes, Nice, Menton, etc. sont très très loin du compte. L’un des arguments de Bernard Brochand est qu’y constituer des réserves foncières est hors de prix, surtout « à la suite de la baisse de la dotation globale de fonctionnement. » Cet argument serait recevable si les élus communistes n’avaient de très longue date attiré l’attention de leurs collègues sur la nécessité, quand le foncier restait abordable, de constituer des réserves pour le logement social. Ce fut un refus catégorique : il fallait laisser les riches dans leur entre-soi !

Le député de Cannes utilise donc un nouvel argument qui laisse pantois : « [Les] communes du littoral des Alpes Maritimes […] ont un climat social très dégradé car lié au terrorisme et à la présence sur leur territoire, de foyers djihadistes. L’augmentation de logements sociaux risquerait d’aggraver cette situation. » En clair : Habitants des HLM = terroristes en puissance !

On croyait ce parallèle insupportable réservé aux discours de Le Pen ou de Philippot. Le député cannois n’hésite donc pas un seul instant à stigmatiser sans vergogne  les résidents du logement social. Il est vrai qu’on a peu de chance de  rencontrer des djihadistes dans la salle des coffres d’une banque suisse, encore que ! On sait que Ben Laden et ses épigones blanchissaient l’argent du terrorisme dans les paradis fiscaux. N’est-il pas piquant d’imaginer que c’était dans un coffre situé à côté de celui de notre député ?

Mais trêve de plaisanterie… Cette question écrite en dit long sur la porosité entre tout un pan de la droite des Ciotti, des Wauquiez et désormais des Brochand, avec les idées nauséabondes du FN. Jusqu’où iront-ils pour flatter les bas instincts ou faire peur ? Evidemment, nous ne sommes pas angéliques : nous soutenons les efforts de la police et du renseignement pour prévenir partout le terrorisme.

Mais est-ce une raison pour obliger les familles modestes à s’entasser dans des logements trop petits parce que leurs enfants majeurs ne trouvent pas de logement social ? Est-ce une raison pour que des milliers de familles soient sur une liste d’attente sans fin pour accéder à un appartement à loyer modéré ?

Ce n’est pas d’un moratoire dont la loi SRU a besoin dans le 06 mais au contraire d’une application et de sanctions strictes. Oui, 25% de logement social partout, et vite !

Jean-Marie LANGOUREAU