Vente de l’aéroport…effet d’aubaine pour les finances publiques.

Lors de la séance  plénière du conseil départemental 06, nous avons appris que le département vendait l’essentiel de ses parts dans la société des aéroports de Nice, Cannes-Mandelieu et la Mole (vote unanime de l’assemblée à l’exception des élus Front de Gauche). Le département ne conserve que 1% de la société et un siège au conseil de surveillance. Ciotti estime que c’est suffisant pour conserver un droit de véto sur les grandes orientations stratégiques. C’est là faire semblant de croire que le département conservera un pouvoir réel. L’incapacité de l’Etat à agir efficacement sur les choix des sociétés où il siège dans des conditions plus avantageuses montre que c’est un leurre. Il n’y a qu’à voir les décisions prises chez RENAULT  par Carlos GHONST (et pas que celles concernant sa rémunération).

Le département va encaisser 81 millions d’euros pour les 4% de part vendues ce qui va donner un bol d’air aux finances. Ce qui n’est pas dit c’est que l’Etat, lui, possédait 60% des parts qu’il vient de liquider engrangeant ainsi (par simple règle de trois) la coquette somme de 1  215 millions d’euros! Voilà de quoi dépanner momentanément Bercy . Encore une fois le moyen trouvé pour améliorer les finances publiques c’est la vente de bijoux de la nation au lieu de récupérer tous les milliards de la fraude fiscale en col blanc (voir le vote jeudi dernier du projet de loi de finance à l’assemblée) . Pourquoi ne pas utiliser ces millions pour assurer le paiement du RSA dont on nous dit à longueur d’antenne  que cela va être difficile de le verser aux allocataires en décembre.

Dominique HENROT