INCIVILITÉ ET DÉLINQUANCE

Dans l’interview du maire de Cannes figurant dans la dernière livraison de Cannes Soleil, celui-ci se félicite de l’efficacité de la campagne contre les incivilités menée par lui-même et les forces de la police municipale épaulée par les fameuses caméras. Je dis « fameuses » car la polémique récente qui a nécessité une mise au point de la Mairie dans Nice Matin me permet de douter de la réelle efficacité de ce dispositif. J’en veux pour preuve la mésaventure de ma voisine Marianne, qui circulait à bicyclette dans la Bocca, et a été renversée par une automobile. La conductrice de la voiture non contente de lui couper la route en s’engageant dans la rue Louis NEGRIN alors qu’elle circulait avenue Michel JOURDAN, s’en est prise verbalement avec violence à Marianne, a jeté son vélo sur le trottoir et est repartie sans même s’enquérir de l’état de santé de la cycliste tombée lourdement à terre. Ces faits constituent, selon les forces de l’ordre, un délit de fuite. Des témoins présents ont porté secours à Marianne qui a pu être transportée à l’hôpital par les Sapeurs-pompiers. L’époux de Marianne ayant porté plainte on aurait pu s’attendre à une résolution rapide de cet acte de délinquance caractérisé puisque le carrefour est surmonté d’un pylône sur lequel on voit très nettement l’une de ces caméras de notre système de vidéosurveillance (pardon, il faut dire parait-il vidéo protection !). Cette caméra est-elle active ? Si oui, les images prises ne sont-elles utiles que pour les déjections canines sauvages et les jets de mégots ou d’urine de citoyens peu civiques ? Comment se fait-il alors que la Police Nationale soit contrainte de passer un appel à témoin dans la presse locale pour retrouver la conductrice fugitive ?

La vidéo surveillance n’évite pas la délinquance, mais au moins pourrait-elle être utile dans ce genre de situation compte tenu des investissements considérables qu’elle nécessite. Si ce n’est pas le cas voilà un dispositif couteux pour le contribuable, qui porte atteinte aux libertés individuelles et finalement peu efficace contre la délinquance. Cherchez l’erreur.

Dominique HENROT