SÉCURITÉ OU LIBERTÉ : FAUT-IL CHOISIR ?

Après le square Bigeard, le maire de Cannes va créer maintenant une sorte de « milice », avec des civils volontaires et bénévoles, pour assurer la sécurité à proximité des écoles de la ville. On connaissait cela à Béziers, ville gérée par le tristement célèbre Robert MENARD (proche, très, trop proche du FN) mais on n’attendait pas une telle proposition du Maire de Cannes. Certes le constat du manque de moyens de la police nationale est réel, notamment dans les circonstances actuelles. Nous savons aussi que souvent la police municipale est contrainte d’assumer pour partie des fonctions qui reviennent à la police nationale. Mais de glissement en glissement des groupes de citoyens volontaires finissent par assumer les fonctions de la police municipale. Jusqu’où ira-t-on surtout quand Hollande veut en plus armer toutes les polices municipales, changer la constitution et nous sortir une sorte de « Patriot Act » à la française. L’américanisation de la sécurité est en marche et bientôt comme aux « states » le long de la frontière mexicaine verrons-nous des miliciens armées dans leur 4×4 procéder à des arrestations d’individus qu’ils soupçonnent d’être des malfrats, des terroristes ou des immigrés clandestins. Fantasme ? Pas si sûr. L’ambiance actuelle peut conduire à tous les excès au nom de la sécurité. Restons vigilants et exigeons qu’au nom de la sécurité des citoyens on ne nous prive pas des libertés fondamentales et constitutionnelles.

Dominique HENROT