Pour un autre regard sur les évènements.

Comme des millions de français la grande émotion suscitée par les actes barbares du vendredi 13 novembre, nous a tous concernés. Cela doit nous faire réfléchir et agir car les populations du Moyen-Orient vivent ce cauchemar au quotidien depuis des années. Actuellement en Syrie, et Irak, les peuples, les civils subissent les assauts répétés de Daech. L’Irak a été démembré, ses communautés et ses confessions jetées les unes contre les autres, par une guerre, basée sur les mensonges de Busch et voulue par les Etats-Unis en 2003. C’est sur ce terreau que s’est développé Daech, l’organisation de l’Etat islamique. Des centaines, des milliers de fanatiques terroristes soutenus et aidés notamment financièrement et militairement par le Qatar, la Turquie et l’Arabie saoudite. Ces trois pays ont des liens privilégiés avec la France qui leur vend des armes et entretient des relations diplomatiques cordiales avec eux (Fabius au G20 hier en Turquie, Hollande en Arabie Saoudite, le Quatar propriétaire -entre autre- du PSG)
Si on ajoute à cela l’attitude d’Israel envers les Palestiniens, les conditions sont réunies pour déstabiliser complètement le Moyen et le Proche Orient. La France officielle fait des guerres et prétend combattre des dictateurs: Libye, Mali, Centrafrique (1 million 600 000 morts !), Irak, Syrie…Toujours sous des prétextes humanitaires. Ce qui est un leurre.
La guerre n’a jamais rien réglé, au contraire. Saddam HUSSEIN abattu, Kadhafi exécuté pour en arriver à quoi : le chaos qui profite aux extrémistes de tous poils ! Et comme toujours dans les guerres ce sont les civils qui paient le prix fort !
Sur les corps encore chauds des victimes, la droite et l’extrême droite répandent leur idéologie nauséabonde. Quand Sarkozy veut les « baguer » lui qui a reçu personnellement Coulibaly à l’Elysée , Ciotti et Vauquiez veulent faire des « camps de concentration », des Guantanamo pour les « radicalisés ». Au prétexte de l’éventuelle participation de l’un d’eux aux attentats, Estrosi accuse en vrac tous les immigrés de ces pays. Ne parlons pas des déclarations, de Rachline, Philipot et autre Collard du Front National.
La stigmatisation, la victimisation d’une catégorie de population sont-elles de nature à régler le problème ? L’accroissement de l’effort de guerre, les opérations de « vengeance » sur la Syrie vont-ils venir à bout de Daech ? N’oublions pas le soutien de la France aux terroristes syriens et étrangers pour casser du HASSAD ! Les guerres menées contre les extrémistes depuis plus de 15 ans ont montré leur inefficacité. Il est grand temps d’en tirer les leçons. Seule la recherche de solutions négociées sous l’égide de l’ONU peut isoler le terrorisme et assécher son vivier. Commençons pas « étrangler » financièrement cette organisation, notamment en faisant pression sur les pays qui lui apportent ce type d’aide soit directement soit au travers des trafics divers.
Au plan intérieur, la situation ne peut conduire à mettre sous la table nos droits humains constitutionnels fondamentaux : le droit à la sécurité, à l’emploi, au logement, à l’éducation. Il n’y aura pas de victoire contre le terrorisme en France si, avec l’austérité, on continue de creuser les inégalités, le chômage, l’échec scolaire et les frustrations sociales.
Le meilleur rempart contre le terrorisme c’est la fin de l’austérité. L’austérité, conduite déjà sous Sarkozy, c’est aussi ce pourquoi les effectifs de Police et de Justice sont insuffisants.
Le danger est grand de voir une partie de la France se tourner vers le Front National.
Ce parti d’extrême-droite ne prône que la haine, le rejet de l’autre, et tente de désigner les musulmans et les réfugiés comme boucs émissaires. Aujourd’hui, il faut répondre au terrorisme et au chantage à la peur, répondre au piège de la division et du racisme, au piège de la stigmatisation de nos frères immigrés, de nos frères musulmans.
Notre région par son ouverture sur la Méditerranée a un rôle à jouer pour que notre pays s’engage vers des solutions de règlement pacifique des conflits. Aujourd’hui, comme dans les pires moments de son histoire, notre République a besoin que ses citoyens les plus convaincus se dressent contre les logiques de guerre et affirment leur volonté de paix pour sécuriser la vie dans notre pays.
Toutes ces questions sont en débat et les médias ne portent que les propositions les plus guerrières. Seul le PCF et le FDG font des propositions alternatives. Mais qui a pu entendre Pierre Laurent à sa sortie de l’Elysée ( P. LAURENT) ou Eliane Assaissi (Eliane ASSAISSI )au Congrès de Versailles lundi ?

Dominique HENROT