COVOITUREZ QU’ILS DISENT !

De tous les départements de la PACA celui des Alpes Maritimes est le seul qui n’ait pas prévu de parking de délestage-covoiturage aux sorties d’autoroutes. Ce choix probablement guidé par des considérations économiques (prix du foncier) contribue à la surcharge permanente des axes routiers et autoroutiers de notre département et par là même à la pollution aux particules fines de plus en plus fréquente. Dans un article de Nice Matin (lundi 15/04), la journaliste souligne, à juste titre, ce que constatent au quotidien les usagers : à savoir l’embouteillage quasi permanent de l’axe des Tourrades à l’autoroute.
Cette situation devrait s’aggraver avec la création du multiplex prévu à la Bastide Rouge. Depuis plusieurs années nous militons pour un parking de délestage covoiturage à la sortie de l’autoroute à la Bocca. Jusqu’à présent, beaucoup d’automobilistes laissaient leur voiture dans le rond-point sous les arbres. Les arbres ont été coupés et un parapet édifié pour empêcher le stationnement à cet endroit ! Il en avait été fait de même précédemment à la sortie d’autoroute à Mougins devant les bâtiments d’EDF.
On ne peut pas prôner le développement du covoiturage et les transports en commun et en même temps créer les conditions pour que ceux qui veulent « moins de bagnole » ne puissent le faire. Il faut créer les conditions pour que cela soit incitatif et aisé.
Un parking gratuit dans le rond-point, au-delà de la piste cyclable, aux abords de la rue Antoine Laurent avec une navette gratuite rejoignant le premier arrêt du BHNS nous parait beaucoup plus approprié que le panneau qui renvoie les gens au parking de la Canardière situé à 1.5 km de là !
Hélas il semble que cette solution ne convienne pas aux élus de la CAPL. Ceux-ci envisagent, eux, un parking de délestage à la Bastide Rouge avec un accès direct depuis l’autoroute(!), par le passage à voie unique du Chemin de la plaine de Laval? L’idée étant plutôt d’amener les voitures au milieu de la zone commerciale : quelle drôle d’écologie voilà!