DEPARTEMENTALES: LE FRONT DE GAUCHE EN CAMPAGNE

Notre slogan : « L’humain d’abord  pas la finance, prenez le pouvoir ! » est plus que jamais d’actualité.
Nous voulons une société fondée sur l’humain. Après le drame terrible survenu début janvier à « Charlie-Hebdo » et à la superette casher porte de Vincennes, puis la formidable riposte populaire dans tout le pays, le vivre ensemble est devenu un objectif incontournable.
Nous sommes candidats d’abord pour animer la démocratie locale qui est au cœur du « vivre ensemble ». Les départements furent créés par la révolution française afin de mettre à égalité chaque citoyen sur le territoire en rapprochant les lieux de pouvoir de la population. Nous refusons la disparition des départements comme annoncée avec la réforme territoriale qui serait un grave recul de la démocratie citoyenne. Nous exigeons pour les collectivités territoriales et locales les moyens de répondre aux besoins essentiels de la population, le maintien et le développement des services publics. Oui, les citoyens doivent prendre le pouvoir
Nous sommes candidats pour développer une alternative à la politique d’austérité prônée partout en Europe et par toutes les forces politiques en France à l’exception du FdG. L’impasse totale dans laquelle nous conduit cette politique d’austérité, montre qu’elle n’est pas la solution mais que, bien au contraire, elle aggrave la situation des peuples au profit des banques et des actionnaires. Pour relancer l’économie il faut relancer le pouvoir d’achat, la satisfaction des grands besoins humains : la santé, l’éducation, le logement etc… Une grande ambition nous anime : convaincre une majorité de français qu’une autre politique est possible.
Nous espérons que les élections en Grèce de ce week-end avec le succès de Siriza, attendu pour certains et craint pour d’autres, vont ouvrir les yeux des citoyens français, leur redonner espoir et les engager, à leur tour, à prendre le pouvoir.
Nous ne sommes plus seuls à dire qu’il faut absolument faire autrement. Le pouvoir, malgré une embellie récente, n’a plus de majorité populaire. Cependant, cette majorité du peuple qui veut un cap à gauche n’a pas disparu. Le débat à venir ne peut s’enfermer dans un choix mortifère entre le FN, l’UMP et le PS de Hollande ou Valls. Ouvrir une alternative vraiment à gauche ne décrète pas en terme de ralliement, ça se travaille et notamment en terme de contenu et de projet.
L’ enjeu aujourd’hui est bien d’élargir l’espace de résistance et d’espoir, de rendre lisible et crédible une autre perspective à gauche afin de proposer à nos concitoyens une autre alternative que la caution de la politique actuelle ou l’abstention.
Nous comptons sur votre engagement à tous.
Les candidats du Front de Gauche des cantons Cannois le Cannet:
Véronique GOTTI, Christine SCHOUVER, Claude MEYFFRET, Dominique HENROT
Sophie BASILIEN, Annie LALLEMAND, Éric VIOLA, Ahmed EL MASSAOUDI