ZEP LA BOCCA : NE RIEN LACHER !

27585935

Depuis la manifestation de lundi dernier, la mobilisation ne faiblit pas à la Bocca.
Mardi après-midi, une délégation a été reçue par David LISNARD, le Maire de Cannes, qui les a de nouveau assuré de son soutien total, mais n’a pu répondre favorablement à la demande de Jean Marie LANGOUREAU (FCPE Gérard PHILIPE) de mise à disposition de bus pour manifester au rectorat la semaine prochaine (la ville ne possède pas de bus et ne peut légalement en louer pour une telle initiative).
Le jeudi 4 c’était l’opération bruit dans les écoles du quartier : les parents d’élèves munies d’objets divers et d’instruments de musique ont marqué l’entrée en classe du matin par une symphonie sonore.
Le soir à 18 heures ce sont encore une centaine de personnes qui se sont retrouvées dans une salle aimablement prêtée par la MJC Ranguin. La délégation des enseignants reçue par l’Inspecteur d’Académie et la Rectrice a fait état de sa déception après cette entrevue. Le compte rendu en a été fait par la Principale du collège présente elle aussi à l’IA, les enseignants se refusant à rapporter les propos de la Rectrice. Les engagements « oraux » de la Rectrice reprennent au mot près les propos de la ministre de l’éducation tenus samedi à Paris au Salon de l’Éducation. En gros, il y aurait un « accompagnement » des établissements sortis de ZEP qui ne perdrait pas les moyens attribués jusqu’alors. On peut donc s’interroger sur le sens de la sortie de ZEP ! Si on conserve les moyens pourquoi ne pas conserver le statut ? Qu’est-ce que cela change ? Ma longue expérience de syndicaliste à l’Éducation Nationale m’a appris à me méfier de telles propositions qui en général cachent un piège. Je vois mal d’ailleurs comment la comptabilité publique permettrait de donner des postes aux établissements et des primes de ZEP à des enseignants s’ils ne sont pas sous statut ZEP. A moins que la Rectrice ait une « caisse noire ». Les participants à la réunion n’ont pas été dupes qui ont unanimement dénoncé « l’enfumage » et décidé de poursuivre le mouvement.
La semaine prochaine va donc être encore mouvementée à la Bocca.
Lundi : matin occupation des écoles primaires pour rejoindre le collège Gérard Philipe à 17h pour y passer la nuit.
Mardi : à 14h rassemblement des élèves dans la cour des collèges et écoles du quartier
Mercredi : manifestation au rectorat. Rendez-vous devant le collège Gérard Philipe à 13h pour se rendre à Nice en covoiturage
Jeudi 11 décembre, jour de la tenue du Comité Technique Académique(CTA) : grève des enseignants et rendez-vous devant le collège Gérard Philipe à 13h pour se rendre au rectorat à Nice pour manifester pendant la tenue du CTA au cours de laquelle la Rectrice rendra ses arbitrages.
LE SOUTIEN LARGE DE LA POPULATION EST NÉCESSAIRE CHACUN DE NOUS PEUT Y CONTRIBUER
Plusieurs pages facebook sont dédiées à l’action en voici une :  https://www.facebook.com/restonsenzep
Tout ne sera pas fini pour autant.
Quelle que soit la décision de la Rectrice, elle doit être entérinée (ou pas) dans le cadre du Comité Technique Ministériel au cours duquel la Ministre présentera la nouvelle carte de l’éducation prioritaire.
Dans l’immédiat vous pouvez apporter votre soutien à l’action en cours en passant samedi entre 9 heures et 16 heures au collège Gérard Philipe qui participe au Téléthon et sera donc ouvert. En plus d’apporter votre pierre à l’édifice du Téléthon, vous pourrez y signer notamment la pétition qui vous sera proposée .
Dominique HENROT