TELETHON ET ARMEMENT

Le projet de loi de finance 2015 laisse apparaitre que l’Etat ne peut plus assurer dans des conditions satisfaisantes certains besoins élémentaires de la population. C’est ainsi que les budgets de la recherche, l’éducation, la santé et services sociaux ne sont pas à la hauteur. Pour pallier aux insuffisances de l’Etat, se développent de grandes quêtes nationales (téléthon, Sidaction, lutte contre le cancer etc…) qui font appel à notre générosité, à notre émotion devant un enfant malade. Loin de nous l’idée de critiquer tous les bénévoles qui avec dévouement animent ces actions, tous les donateurs qui généreusement donnent ce qu’ils peuvent (cette année autour de 80 millions pour le téléthon). Dans le même temps concernant le budget de la défense 31,4 milliards sont maintenus pour 2015  alors que la masse salariale diminue (les armes modernes en effet nécessitent moins de soldats). Les crédits d’équipement militaire peuvent donc progresser pour le renouvellement du matériel, la modernisation des systèmes de communication. Sont aussi maintenus en fonction 4 sous-marins nucléaires porteurs de missiles : 120 millions un missile ! 2 milliards 400 millions un sous-marin baptisé « le terrible ». Le nouvel hôpital de Cannes  a couté lui 230 millions, soit l’équivalent de deux missiles et combien d’hôpitaux pourrait-on construire à la place d’un sous-marin atomique, combien d’écoles, combien de collèges en ZEP ! On pourrait aussi parler de la recherche pour de nouvelles armes atomiques miniatures (cherchez sur votre ordinateur le site de la base militaire du BARP en Gironde).
On voit bien que de l’argent il y en a pour subvenir à tous nos besoins et même largement. Tout dépend des choix politiques. Soit on poursuit le surarmement pour menacer, anéantir quel pays ennemi ? Soit on travaille à développer la culture de paix en popularisant les

progrès qui sont faits ; par exemple la journée internationale de la paix, plus de 150 pays qui à l’ONU se prononcent pour l’abolition de l’arme atomique.
Le vrai bon choix politique serait 0% pour l’armement 100% pour les droits humains un objectif pas impossible à réaliser si comme le dit le poète « tous les gars du monde voulaient se donner la main » .

Bernadette FONTAINE