Cannes se mobilise pour garder ses ZEP

L’Éducation prioritaire (ÉP) – donner plus à ceux qui ont moins -, cette grande idée mise en œuvre dès 1982, va-t-elle succomber sur l’autel comptable du « Déshabiller Pierre pour habiller Paul ». Alors que l’échec scolaire progresse, le gouvernement « socialiste » de monsieur HOLLANDE choisit de réformer l’ÉP à moyens constants : toute entrée d’un collège dans le dispositif REP (Réseau d’ÉP) suppose la sortie d’un autre.
Que va-t-il en être dans les Alpes Maritimes ? Deux collèges niçois : MISTRAL et DURUY (Nice) deviendraient REP, et deux collèges cannois Gérard PHILIPE et Les MÛRIERS perdraient ce statut et donc chacun 4 classes, 6 profs, un CPE et 2 surveillants ! Les autres établissements ex-ZEP restent REP voire REP +.
On s’en doute, la nouvelle a semé consternation et révolte chez les enseignants et les parents des 2 collèges cannois. D’autant que ce n’est pas la première fois qu’une telle menace dans un contexte identique pèse sur ce quartier. Personne ne conteste la nécessité pour les collèges niçois de devenir REP. Mais pourquoi faut-il le faire sur le dos des cannois ?
Le Rectorat dit baser son choix sur des critères « scientifiques » : pourcentage d’élèves relevant de « professions et catégories socio-professionnelles (PCS) défavorisées », en retard scolaire, boursiers… Des chiffres où l’humain et la réalité du terrain ont peu leur place et des critères qui prennent en compte des moyennes dont on sait qu’elles ne reflètent pas la réalité des écarts.
Gérard PHILIPE, même si ses équipes enregistrent des succès, reste fragile : résultats au Brevet inférieurs à la moyenne, orientation de 57% d’élèves de 3ème vers la 2nde GT contre 67% dans l’académie… Enfin, les élèves de La Roquette rejoindront le nouveau collège de Pégomas en 2016 : aussitôt, les fameux critères de G. PHILIPE exploseront. Les MÛRIERS sont confrontés aux mêmes difficultés. Ces deux collèges ont donc un besoin vital de conserver le statut REP pour pouvoir maintenir toutes leurs actions spécifiques (aide aux devoirs, classes DYS,…).
En outre, les choix sont faits en fonction de critères pris sur le collège, sans tenir compte de la réalité en amont dans les écoles primaires qui perdraient elles aussi le statut et les moyens à cette occasion.
Bien sûr, cela suppose de maintenir les moyens supplémentaires tout en en donnant à MISTRAL et DURUY : aussi, qu’attend la Ministre pour créer les 60 000 postes de personnels promis alors que le compteur reste bloqué à 3850 pauvres créations ?
Nous avons vu et entendu au conseil municipal, hier au soir, que le Maire de Cannes avait manifesté son soutien et était intervenu auprès de la ministre en développant une série d’arguments tout à fait recevables. C’est une excellente initiative de sa part, même s’il nous semble utile de rappeler que le député BROCHAND, dont il est le suppléant, par son vote a largement adhéré à la politique de suppression de postes de fonctionnaires conduite par l’ex-président Sarkozy. L’un des effets à moyen terme de cette politique est la réduction des moyens horaires et en postes de l’éducation nationale conduisant pour partie au plan REP actuel.
Ceci étant précisé, nous considérons que le rassemblement de toutes les sensibilités de la ville autour du REP, à commencer par son conseil municipal, est un atout précieux pour gagner et nous y prenons notre part, dans l’intérêt des enfants et de Cannes.
Enseignants – avec le SNES, le SNEP et le SNUIPP -, parents – avec la FCPE -, population, élus, Parti Communiste, sont mobilisés. Un vaste mouvement se dessine pour le 1er décembre avec une manifestation dans la Bocca qui pourrait servir de tremplin à une opération « La Bocca morte », manière de donner à voir ce que signifierait la perte de la ZEP.
La partie n’est pas jouée; par le passé la lutte pour la ZEP de la Bocca a déjà été victorieuse grâce à un large mouvement de résistance.
Dominique HENROT

TOUCHE PAS  A LA ZEP DE LA BOCCA
MANIFESTATION   MARCHE LUNDI 1er DECEMBRE
10 H Gérard PHILIPE
10 H 15 SAINT EXUPERY
10 30 Fréderic MISTRAL
11 H Marcel PAGNOL
11 H 30 René GOSCINNY
11 H 45 La FRAYERE
12 H COLLEGE LES MURIERS